La Civilisation, ma mère !…


Monologue adapté du roman de Driss Chraïbi
mise en scène de Karim Troussi.

Ce spectacle a été créé dans le cadre d’un échange franco-marocain avec la Fondation des Arts Vivants (Casablanca).

Les répétitions se sont déroulées  en novembre 2011 dans le cadre de résidences dans les lycées Lyautey et Al Yassamine / Hay Hassani de Casablanca. Suite à la première représentation, le 2 décembre 2011, une tournée a été enclenchée en février 2012 et se poursuit en ce moment-même au Maroc et, bientôt, en France.

Conception et mise en scène : Karim Troussi – Adaptation et dramaturgie : Emilie Malosse – Jeu : Amal Ayouch

Du roman…

A travers son roman, Driss Chraïbi prend tour à tour le visage de deux fils qui racontent leur mère à laquelle ils vouent un merveilleux amour.
Dans le Maroc des années 30, quand la mère (enfermée depuis toujours dans son rôle d’épouse et de mère) découvre la civilisation (la radio, le cinéma, l’automobile), ses fils s’émeuvent, non pas des merveilles de la technologie et du monde moderne, mais de l’humanité de cette http://www.francemedicale.net femme, de sa soif d’ailleurs, entre curiosité irrépressible et crainte.
Le roman de Chraïbi raconte avec tendresse et humour le décalage entre cette femme et le monde qui se découvre peu à peu à elle ; et cette mère ressemble étonnamment à beaucoup d’autres…

…à la pièce.

Après une vie passée à secouer les archaïsmes de la société, une femme vient de mourir.
Au troisième jour de deuil, sa petite-fille accueille les gens venus lui dire adieu.
En attendant l’arrivée de son père et de son oncle (les véritables hôtes), elle décide de revenir avec les convives sur la vie peu banale de sa grand-mère.
Durant ce laps de temps suspendu, elle évoquera la grand-mère d’avant, inculte et recluse et le parcours, pas à pas, qui l’a amenée à découvrir le monde, son mari, ses fils et, surtout, elle-même.

Voir aussi http://civilisationmamere.over-blog.com/

Pour plus de renseignements sur les tarifs et les conditions techniques, merci de nous contacter.

Spectacle créé avec le soutien de : L’Institut Français de Casablanca et la Fondation des Arts Vivants (Casablanca).